• w-facebook

C.E.C. Ecole de cirque de Honnelles 

00 32 (0) 65 781 131 

 

Formateur/Coordinateur

GODART Thierry

00 32 (0) 475 61 39 66

 

ecoledecirquedehonnelles@gmail.com

 

13, RUE L’ABREUVOIR 

7387 ONNEZIES (Honnelles)

BELGIQUE

 

 

Coordonnées bancaires : 

Compte : 068-2103228-04

IBAN : BE10 0682 1032 2804

BIC : GKCCBEBB

Pour toute inscription,

merci d'inscrire en communication :

NOM, PRENOM, N° ATELIER 

Un projet audacieux sans cesse renouvelé! 

 

Campée entre les deux Honnelles, au cœur du splendide parc naturel du Haut-Pays où, dit le poète Emile Verhaeren « s’étagent les maisons claires et les vergers et les arbres parsemés d’or », l’école de cirque de Honnelles offre aux jeunes de chez nous et d’alentour l’opportunité de se frotter aux arts du cirque. Le but n'est pas de faire carrière sur la piste aux étoiles, mais bien de découvrir son corps et son esprit afin de s'y sentir aussi bien et autant en équilibre que sur un câble de funambule. Ici, on ne dompte pas les animaux mais, au travers de l'adresse, de la souplesse de la grâce et de la beauté, naît le rêve qui fait grandir. 

 

L’école de cirque propose des ateliers d’initiation aux arts du cirque pour les enfants à partir de 7 ans, les adolescents et les adultes. Cet apprentissage développe l’équilibre, la précision, la concentration, la persévérance, la créativité et la solidarité. Dès 3 ans, les bambins quant à eux s’adonnent aux jeux de la circopsychomotricité qui favorise le développement moteur, social et cognitif. 

 

Cette initiative s’inscrit dans la foulée du « Nouveau Cirque », mouvement qui a commencé dans les années 70 à Paris, avec Annie Fratellini et Alexis Gruss notamment, qui ont osé ouvrir leur enseignement jusque là réservé aux seuls enfants de la balle et dont nous nous sommes inspirés, convaincus que les arts du cirque peuvent contribuer au développement harmonieux des personnes par l’intermédiaire de techniques d’expression et de créativité, par le jeu et par le spectacle. 

 

La démarche pédagogique que nous prônons est l’apprentissage progressif sous forme ludique : le jeune vient d’abord pour s’amuser et, par le jeu, apprend à développer une meilleure maîtrise de lui-même avec le support des techniques du cirque et de la théâtralisation. Stages et ateliers de techniques de cirque et arts connexes,  de circopsychomotricité… se succèdent comme autant de terrains de découverte où des formateurs artistes - pédagogues, communiquent l’amour de leur métier et leur savoir. 

 

La société de ces dernières décennies est particulièrement inquiétante pour les jeunes en perte d’espoir d’un avenir correct. D’où le décrochage, la marginalisation voire la déviance de certains tandis que d’autres luttent âprement, parfois de manière iconoclaste, pour réussir leur existence. Le défaitisme en tout cas n’est pas propice à l’épanouissement ! C’est dans ce contexte que nous avons eu l’idée de créer une école de cirque porteuse d’imaginaire, de créativité et de savoir-faire, d’un sens de la fête collective et créatrice de lien social par l’animation de la rue et de la vie quotidienne de nos concitoyens. à notre époque où s’accroît le déficit de lien social, retrouver un sens social et une authentique valeur de loisir nous paraissait important. Le cirque et le théâtre, arts populaires s’il en est, peuvent apporter espoir et rêves. C’est ce que nous voulons offrir : un apprentissage renouvelé et non-conformiste du spectacle... et de la vie ! « L’école du cirque a sorti d’affaire des adolescents, en leur faisant assumer des risques et découvrir leurs limites. Il n’y a pas eu d’accidents. Ils s’entraînent… à accepter les caractères des autres, engagés dans une même galère mais où ce que l’on fait intéresse tout le monde. Ça stimule le dépassement de ses résistances, l’éveil de l’intelligence à sentir le danger, la tolérance aux autres. Il y a un intérêt focalisé sur un but commun. » 

 

Ils sont des milliers depuis près d’un quart de siècle à être venus s’initier à la jonglerie, à l’acrobatie clownesque, au funambulisme, aux jeux aériens… et nous constatons que ce parcours les a aidés dans leur croissance personnelle et dans leur devenir homme et femme au monde. Alors nous continuons avec bonheur à offrir aux enfants, adolescents et jeunes adultes cet espace d’expression et de créativité dont, plus que jamais aujourd’hui, ils ont un impérieux besoin. 

 

Quelle drôle d’école, qui fonctionne « après l’école », sans enseignement codifié et qui prétend pourtant amener ses élèves à un apprentissage des arts du cirque et du théâtre pour un meilleur développement personnel et communautaire, au profit de sa propre intégration sociale et professionnelle, prônant la « liberté d’expression dans un monde où la page ne s’écrit plus aussi librement que la marge » ! Tout en développant la motricité, les techniques de cirque favorisent la tolérance et l’entraide.

 

Quel drôle d’apprentissage, qui ne débouche pas nécessairement sur la pratique d’un métier, mais qui révèle à la personne tellement de potentialités jusqu’alors masquées ! Patience, discipline et ténacité sont renforcés par la pratique des arts du cirque. 

 

Drôle d’idée de planter une école de cirque en pleine ruralité, à l’écart des infrastructures citadines ! Pourtant, l’équipe dynamique avec quelques mécènes a posé ses valises dans l’ancien atelier de mécanique automobile transformé en piste aux étoiles. 

 

Nous intervenons aussi dans le programme de classes de dépaysement de l’enseignement maternel, primaire et secondaire,  ainsi que dans la formation de futurs éducateurs ou enseignants qui ajoutent les techniques de cirque à leur arsenal de moyens d’éducation. Des centres d’hébergement pour personnes handicapées sont également intéressés par notre approche. Les témoignages ne manquent pas : « Certains enfants se sont révélés ! Un tel dépassement de soi est une victoire pour nos élèves. Pour quelques-uns, les apprentissages ressemblaient à des montagnes infranchissables… et pourtant le résultat est époustouflant. II n'y a pas un enfant qui n'ait retiré au moins un bénéfice de ce projet. Les enfants ont ressenti une revalorisation de leur personnalité ». 

 

Comme tout spectacle vivant, le cirque est la rencontre entre une œuvre, un artiste et son public. C’est pourquoi nous accordons tant d’importance à l’aboutissement du travail face et avec le public, lors des festivals et autres Port’ Ouvertes ainsi qu’à l’occasion de déplacements à l’étranger avec les jeunes du « groupe production ». Notre festival européen d’écoles de cirque est l’occasion pour des jeunes issus de partout de venir, non pas concourir, mais partager leur bonheur commun avec le public qui, soudainement allégé du fardeau quotidien, bat des mains du haut des gradins en ouvrant de grands yeux émerveillés comme ceux de l’enfance. L’occasion de découvrir d’autres pratiques, d’autres cultures artistiques, nouant ainsi des liens avec de jeunes mordus du cirque issus de toute l'Europe. 

 

Notre CEC est au service d’une authentique expression, d’une émotion vraie en conjuguant les héritages prodigieux du cirque et du théâtre. Ici, le langage des acteurs, c’est le langage du corps avec lequel on ne peut pas bluffer. Le mime Marceau disait « Tout peut se dire dans le silence ; plus difficilement seulement les sous-entendus, les ambiguïtés… et le mensonge surtout. Pour mentir, il n’y a toujours pas mieux que la parole ! » 

 

Tel est donc le sens, l’intention, le métier de cette école de cirque. C’est un immense plaisir de vous y accueillir !

 

 

Onnezies, le 2 février 2012

Guy Hénaut, fondateur

 

     

Il est grand temps de rallumer les étoiles
 
Guillaume Apollinaire